À la veille de la Grande Guerre

Le numéro précédent de la Revue faisait état d’une loterie organisée à St Christophe en 1914 au bénéfice des blessés de guerre avec comme lots des tableaux offerts par trois peintres danois séjournant alors dans la commune. Or il se trouve que l’un d’entre eux, Niels Bjerre (1864-1942), bien connu au Danemark où un musée lui est dédié a consigné les souvenirs de son séjour auvergnat dans un Journal dont on trouvera de larges extraits ci-après. Ce texte est intéressant à plus d’un titre. D’abord, il rappelle s’il en était besoin, l’attrait exercé par la beauté des paysages cantaliens sur des artistes de renom. Ensuite il souligne l’accueil chaleureux réservé aux artistes danois par les habitants de Saint Christophe. Enfin, il montre aussi, combien il était difficile, dans cette période critique où le sort du pays était en jeu, de résister aux rumeurs qui se propageaient trop facilement, engendrant parfois des comportements contestables au regard des lois de l’hospitalité.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...