Saint - Julien d’Espont à Saint – Martin - Cantalès

A côté des châteaux - forts ruinés et des chapelles castrales, les autres témoins privilégiés de l’histoire de la vallée de la Maronne sont certainement les « prieurés » qui jalonnent son cours, comme autant de rappels du rôle joué par ces petites communautés monastiques dans l’Ancienne France, au moins jusqu’aux troubles des guerres de religion qui signèrent la fin de nombre d’entre eux . Parmi ces prieurés dont l’histoire reste à écrire, le prieuré de Saint - Julien d’Espont occupe une place à part par son rattachement à la prestigieuse congrégation de La Chaise-Dieu et par la personnalité de ses prieurs dont la longue liste est connue depuis 1464. S’y ajoute le contraste entre une relative prospérité, si l’on en juge par certains témoignages et une fin sans gloire dont la seule trace matérielle se résume au tas de pierres informe marquant son emplacement au sommet du « pic » de Saint Julien.

 

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...