Cent ans d’amicalisme parisien

Dans le précédent numéro de la Revue, nous avons décrit l’histoire de la création de La Pleaudienne et rappelé sa raison d’être, telle qu’elle résultait de ses statuts originaux restés quasiment inchangés tout au long de sa longue existence. Ramenés à l’essentiel, les objectifs de l’Amicale étaient au nombre de trois : entretenir et resserrer les liens d’amitié entre ses membres, venir en aide aux sociétaires dans le besoin et, enfin, travailler à la prospérité du canton de Pleaux. Nous allons voir comment La Pleaudienne a répondu à ces divers objectifs, avec quels moyens et avec quels résultats.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...